se faire du mal


se faire du mal
1) (тж. se faire mal) ушибиться, удариться, причинить себе боль, повредить себе что-либо

Suzy se revoit, courant, le soir de la mort de Jean, même itinéraire. Le concierge du théâtre lui avait dit au téléphone: - Venez vite, madame, monsieur Jean s'est fait mal. (Y. Navarre, Le jardin d'acclimatation.) — Сюзи вспоминает, как она спешила по этой же дороге в день смерти Жана. Консьерж тогда сказал ей по телефону: - Приезжайте скорее, сударыня. Господин Жан сильно ушибся.

2) волноваться, беспокоиться

Il était à la porte, les cheveux à peine roussis, les mains légèrement brûlées; et, quand il eut mis entre les bras de la femme le petit qui se débattait en pleurant, il se fâcha presque contre sa cousine. - Quoi? qu'as-tu à se faire ainsi du mal? (É. Zola, La joie de vivre.) — Лазар уже стоял в дверях. Ему слегка опалило волосы и обожгло руки. Кинув женщине спасенного им ребенка, который плакал и барахтался, он чуть не в гневе обратился к Полине: - Ну что? Чего ты разволновалась?


Dictionnaire français-russe des idiomes. 2013.

Смотреть что такое "se faire du mal" в других словарях:

  • MAL — Le propre du mal tient en ceci qu’il ne peut être nommé, pensé, vécu qu’en relation avec une certaine idée du bien. Qu’il n’y ait pas de bien en soi, que ce que les hommes appellent le bien soit relatif aux situations et aux cultures, et le mal… …   Encyclopédie Universelle

  • mal — mal, ale (mal, ma l ; au pluriel, maux, qu on prononce mô ; l x se lie : des mô z affreux) 1°   Adj. Quinuit, qui blesse. 2°   S. m. Ce qui nuit, ce qui blesse. 3°   La part de mal qui, aux yeux de l homme, règne dans l univers. 4°   Ce qui est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • faire — 1. (fê r) Au XVIe Siècle, d après Bèze, les Parisiens prononçaient à tort fesant au lieu de faisant ; c est cette prononciation des Parisiens, condamnée alors, qui a prévalu ; on prononce aujourd hui fe zan, fe zon, fe zê, fe zié), je fais, tu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • faire — Faire, act. acut. Vient de l infinitif Latin Facere, ostant la lettre c. Facere, agere. L Italien syncope, et dit Fare. Faire de l argent à son creancier, Pecunias conquirere ad nomen eradendum ex tabulis creditoris. Faire argent, Conficere… …   Thresor de la langue françoyse

  • faire — FAIRE. v.a. Ce Verbe est d une si grande estenduë, que pour en marquer tous les sens, & tous les emplois, il faudroit faire presqu autant d articles, qu il y a de termes dans la Langue, avec lesquels il se joint. On ne s est proposé icy, que de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mal — Mal, Malum, Maleficium. Un mal qui vient soudain, Maturum malum. Quand le mal infini croissoit de plus en plus, Quum serperet in vrbe infinitum malum. Le vent m a fait mal en la teste, Mihi de vento condoluit caput, B. ex Plauto. Ce mal est entré …   Thresor de la langue françoyse

  • faire — 1. faire [ fɛr ] v. tr. <conjug. : 60> • Xe; fazet 3e pers. subj. 842; lat. facere. REM. Les formes en fais (faisons, faisions, etc.) se prononcent [ fəz ] I ♦ Réaliser (un objet : qqch. ou qqn). 1 ♦ Réaliser hors de soi (une chose… …   Encyclopédie Universelle

  • FAIRE — v. a. ( Je fais, tu fais, il fait ; nous faisons, vous faites, ils font. Je faisais. Je fis. J ai fait. Je ferai. Je ferais. Fais. Que je fasse. Que je fisse. Faisant. ) Créer, former, produire, engendrer. Dieu a fait le ciel et la terre. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Mal — Pour les articles homonymes, voir MAL. « Maux » redirige ici. Pour la commune française, voir Maux (Nièvre). Le mal décrit un certain type d événements, de comportements ou d états de fait jugés nuisibles, destructeurs ou immo …   Wikipédia en Français

  • FAIRE — v. tr. Créer, produire. Dieu a fait le ciel et la terre. Dieu a fait l’homme à son image. La nature est admirable dans tout ce qu’elle fait. Fam., Tous les jours que Dieu fait, Chaque jour. Cet enfant fait ses dents, Les dents lui viennent. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MAL — s. m. Ce qui est contraire au bien, ce qui est mauvais, nuisible, désavantageux, préjudiciable, etc. Il n y a pas de bien sans quelque mélange de mal. Le mal et le bien ne sont pas toujours compensés l un par l autre. Dieu dispense les biens et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Книги

Другие книги по запросу «se faire du mal» >>